Témoignages

Je suis une personne qui travaille sur elle depuis de nombreuses années. Je cherche à comprendre « mon fonctionnement » (10 ans d’Analyse…) 
Je me sentais enfermer dans mes difficultés, voire mes travers, sans réussir à en sortir, je tournais en rond.
Ma rencontre avec Judith Rémy, n’est pas un hasard, elle est un booster dans mon chemin de vie. J’ai eu tout de suite confiance en elle !
 
Les séances avec Judith Remy permettent de pénétrer  à l’intérieur de soi. Trouver et Re-trouver  son « moi profond » pour comprendre qui on est ! 
« J’ai renoué mes racines »
Ses séances sont de véritables accompagnements de nos choix de vie.  A la croisée des chemins, elles aident à choisir la direction qui nous correspond. 
Elles aident à répondre aux questions que l’on se pose. 
J’arrive aux séances avec des questions, mais je préfère travailler à partir de mes problèmes de santé, ce qui revient à interroger mon corps. 
Chaque séance me permet, de trouver ma voie et ainsi d’avancer plus sereine sur mon chemin.I
Je tire un grand bénéfice de ces séances, je gagne en confiance en moi.
je m’étais perdue, et je suis en train de me retrouver ! C’est une expérience formidable ! 

Sophie

A notre première rencontre pour un banal contrôle cardiologique, j’ai évoqué ma maladie neurologique et génétique. Judith m’a simplement dit qu’il n’y pas de fatalité…C’est à ce propos qu’elle m’a parlé  des capacités que nous avons en chacun de nous et de .la thérapie intuitive. 

Pas vraiment convaincue, mais ok je peux toujours essayer. Lors du premier rendez vous je souffrais de violents vertiges, ce qui ne m’était jamais arrivé. Je suis ressorti du cabinet à peu près dans le même état latent, mais arrivée à la voiture, terminé, plus rien du tout, je n’en ai plus ressenti.

Depuis j’ai retrouvé une énergie et surtout une joie de vivre qui m’avait quitté sans que je m’en rende compte.

La maladie neurologique est encore là, mais c’est un cheminement et une transformation en profondeur qui demande de la patience. J’avance à ma vitesse, c’est passionnant, et enrichissant de nouvelles découvertes. Je sais maintenant que j’y arriverais et que cela me permettra de donner plus aux autres.

C’est une belle rencontre comme on en a parfois dans la vie, quelle chance j’ai !

Catherine

Ma rencontre avec toi a été une expérience magnifique qui m’a permis de (re) trouver mon chemin de santé et de guérison. Un échange d’une puissance et d’une générosité incroyable de ta part, qui m’a donné  une nouvelle confiance en mes propres  forces de vie, de nouveau reliées avec une énergie plus vaste.  
 
J’ai été diagnostiquée d’un cancer du sein en 2013 et suis passée par tous les traitements conventionnels. Ces traitements, je les ai subis sans y adhérer, sans y croire. Je me suis révoltée  face à cette violence technologique, ces protocoles chimiques invasifs et peu efficaces. Et quatre ans plus tard, peut-être en lien avec cette révolte, un marqueur tumoral, celui des métastases, est devenu anormal. C’est alors qu’on a  décelé péniblement dans mon corps des traces de cancer,  sans pouvoir les localiser précisément  ni les situer en terme de gravité. On m’a prescrit d’autres médicaments. On m’a dit que cette maladie était « une maladie chronique », c’est à dire que je devrais tout le reste de ma vie « vivre avec », sans espoir aucun de guérison. 
 
Ces affirmations me révoltent encore plus contre la médecine conventionnelle, qui me condamne à une maladie que je ne ressens pas et sur laquelle je n’ai aucune prise. C’est avec cette colère que je viens te voir, car je suis persuadée que j’ai en moi la force de me guérir. A condition d’être aidée sans doute.
 
 Je commence par te raconter cette maladie, puis très rapidement surgit l’image de ma mère perdue il y a longtemps, puis celle de ma grand mère maternelle, dont j’ai découvert qu’elle avait eu avant ma mère , hors mariage, des jumelles. L’une des deux  était morte enfant, et l’on avait perdu jusqu’à son nom. Je te raconte cet horrible  secret de famille que je connais depuis peu , nous parlons de transmission de mère à fille des douleurs cachées, et tu réussis à visualiser ces mères et ces grand-mères, ces tantes toutes mortes et en colère, qui semble-t-il continuent à errer autour de moi comme des fantômes . Ces femmes qui me hantent et m’envahissent depuis l’enfance d’un brouillard noir, un brouillard de mélancolie, de tristesse, de maladie, tu as réussi à les chasser. Cela n’a pas été facile . Et puis tu m’as dis de recracher, d’évacuer ce cancer, ces médicaments, cette souffrance, et j’ai toussé comme si je recrachais une sorte d’épaisse fumée noire à l’intérieur de moi.
 
Après cela, j’étais très fatiguée (et toi aussi  peut-être plus que moi, chère Judith) mais libérée et pleine d’énergie légère. Comme si je respirais de nouveau. Une joie intense, qui se diffuse encore aujourd’hui, presque neuf mois après : une (re) naissance, sans aucun doute. Aujourd’hui je ne me sens plus malade, j’ai pris un chemin de vie qui m’a sorti définitivement de ce statut de malade chronique que la médecine continue à m’attribuer.
C’est l’occasion pour te remercier infiniment pour ce que tu as fait pour moi.

Marie-Hélène